Haut de trois étages à l'origine, il est amputé de son dernier étage lors du tremblement de terre de 1716.
Dris 2005, Enracinement des traditions et contingences.
Elle est menacée par le manque d'entretien et dintérêt de ses habitants et de l'administration, malgré son classement par l'Unesco.
Alger fournit tant de miel qu'il y forme un objet d'exportation et la quantité de beurre, de figues et d'autres denrées est si grande qu'on en prive ontvangst tienen exporte à Kairouan et ailleurs. .Pour les données économiques voir l'article Casbah (Alger) concernant la commune administrative pour laquelle les statistiques sont établies L'urbanisme de la Casbah d'Alger est typique des médinas arabo-berbères du Maghreb.Dans les étages elle peut céder de la surface aux maisons voisines et possède au deuxième étage une belle pièce avec un kbou (un encorbellement gagné sur la rue dans l'axe de la pièce).195-198 ( issn, lire en ligne ) Lucien Golvin, «Le legs des Ottomans dans le domaine artistique en Afrique du Nord Revue de l'Occident musulman et de la Méditerranée, vol. .La Casbah devient vite un espace surpeuplé et vétuste qui ne retrouve pas son rôle central dans la ville d' Alger.Le comte et maréchal de Bourmont y séjourne en juillet 1830 après la prise de la ville.Atelier de menuiserie de la Casbah.5, no 2622,. .Elle est construite en 1660 par le dey Mustapha Pacha dans un style très proche de celui des Ottomans.Fenêtre d'un encorbellement appelé localement kbou.Durant la période coloniale, les Français morcèlent l'ensemble qui constituait la citadelle pour faire passer une route, l'actuelle rue Mohamed Taleb 103.
Ce matériau non traditionnel a mal vieilli et de nombreux désordres sont dus à son emploi.
La an escort girl meaning porte d'entrée comporte toujours une grille pour permettre l'aération des étages inférieurs à partir de l'air frais des ruelles.
Le massif de Bouzaréah fournit des moellons de calcaire, et les environs de la terre à brique et des ressources en eau.
Un bâtiment plus important est construit vers 1613, sous le gouvernement de la régence d'Alger, puis de nouveau remanié en 1794, sous le gouvernement de Hassan Pacha.
«Blanche et rouge 1997, 450.
Cette réputation existe jusqu'en Europe, où le souvenir de l' échec de Charles Quint en 1541 perdure jusqu'au débarquement français de 1830.La casbah d Alger tire son nom de la citadelle qui la surplombe (désignée en arabe par le mot :, Al Kasabah ).Néanmoins, sachant qu'on a des preuves d'un tel peuplement aux alentours immédiats ( Sahel algérois il est probable que ces traces ont, en fait, été masquées par l'urbanisation ancienne, dense et permanente du site arabische vrouwen sex et qu'il fut, lui aussi, peuplé dès le Néolithique.Dans ce dernier cas il s'accompagne parfois d'un rituel magico-religieux et n'est pas propre à la ville d' Alger mais à l'ensemble des villes du littoral algérien et de son arrière-pays, Alger, Blida, Béjaïa, Médea, Miliana, Cherchell Le contenu de la boqala est souvent une.Cependant les chefs de la Régence siègent au palais de la Djenina, appelé par la population dar soltan el kedim, démoli durant la colonisation.Bois en toute aisance une eau fraîche à lamour de Huseyn.» Cependant, sur les 150 fontaines qui furent en fonction dans la médina, il n'en reste qu'une dizaine de fonctionnelles.Ibn Hawkal, un négociant de Bagdad, décrit la ville au xie siècle : « La ville d'Alger, écrit-il, est bâtie sur un golfe et entourée d'une muraille.Il devient après quelques aménagements la résidence de l' archevêché sous la colonisation française.En 1151, Abd al-Mumin, un berbère Zénète de Nedroma, reprend Alger aux Almoravides, il devient calife des Almohades, de tout le Maghreb et de l'Andalousie.

On ne connait pas grand chose de la vie économique, sans doute portuaire, de la ville à l'époque.
La Casbah vit, le, la fameuse scène dite «coup d'éventail» qui devait amener la prise d'Alger par les Français le ous le règne de Charles.
Cela attire la convoitise des divers conquérants qui dominent successivement le Maghreb.


[L_RANDNUM-10-999]